#ProudConnector Unveiled : Delissa Delanghe | Recruiter stagiaire
< Retour à l'aperçu

#ProudConnector Unveiled : Delissa Delanghe | Recruiter stagiaire

#ProudConnector Unveiled : Delissa Delanghe | Recruiter stagiaire

 

Head over to Instagram, to get an exclusive peek behind the scenes of #Delissa's week #instagramtakeover #ProudConnector

Quelle est votre fonction au sein de YouConnect ?
J’y travaille comme Recruiter en tant que stagiaire.

Que faisiez-vous avant de commencer chez YouConnect ?
Je suis étudiante et je suis en 2e année de master en psychologie des affaires à l’université de Gand. Je serai bientôt diplômée, mais je ne sais pas encore exactement quelle orientation prendra ma carrière.

Qu’est-ce qui vous motive au quotidien ?
Je veux m’épanouir dans mes études et élargir mes connaissances, afin de pouvoir plus tard utiliser ce bagage pour aider les gens et les rendre heureux.

Selon vous, quelles sont les compétences les plus importantes qu’un recruitment consultant devrait posséder ?
L’empathie, l’esprit critique, la persévérance.

Qu’est-ce qui fait de YouConnect une entreprise si unique ?
YouConnect investit beaucoup de temps dans les candidats, y compris sur le plan personnel. Les collaborateurs de YouConnect bénéficient aussi d’une grande confiance de la part de leurs supérieurs/d’une grande autonomie, ce que je n’ai pas encore ressenti ailleurs jusqu’à présent.


Comment décririez-vous l’atmosphère entre collègues chez YouConnect ?
Très ouverte, amicale, on sent vraiment que l’on fait partie d’une équipe soudée.

Quel est votre lieu de travail de prédilection et pourquoi ?
Un lieu de travail ouvert et familier dans une petite entreprise. En raison de la crise du coronavirus, je travaille principalement à la maison, ou très occasionnellement une journée au bureau à Gand, si les mesures le permettent.

Selon vous, quels sont les grands défis de notre secteur ?
Il est important de ne pas uniquement s’appuyer sur les informations couchées par écrit, mais de prendre également en compte le potentiel de croissance, la motivation intrinsèque et les compétences d’un candidat.

Quelles sont vos ambitions au sein de YouConnect ?
Bien finir mon stage et pouvoir apporter une valeur ajoutée à l’équipe de YouConnect. Assister l’équipe RH dans ses activités et bien sûr en apprendre beaucoup sur le métier.

Avez-vous un côté créatif ? Si oui, comment s’exprime-t-il ?
Petite, j’ai toujours aimé dessiner. Mon problème, c’était que les idées se bousculaient dans ma tête et j’avais du mal à les concrétiser. J’ai donc décidé de suivre des cours de dessin. Aujourd’hui, je fabrique des bijoux en argile que je décore avec de la peinture métallique pour la finition et je tisse des colliers pour y accrocher mes pierres précieuses. Je le fais surtout pour mon propre usage, mais il m’arrive occasionnellement de travailler sur commande pour mes amis.

Quelle est votre saison préférée et pourquoi ?
L’été ! J’habite à la côte belge, à Ostende. Même la présence souvent importante de touristes ne m’empêche pas de profiter de la mer, de la plage, des promenades sur la digue ou du plaisir de manger une bonne glace. En général, je me sens mieux et plus heureuse en été.

Êtes-vous plutôt du genre lève-tôt ou couche-tard ?
Je suis indiscutablement une couche-tard. Après 20 heures, je me mets souvent à peindre, écrire, lire ou je lance une partie de PlayStation. J’ai l’impression d’avoir plus d’énergie que pendant la journée.

Quel est votre record sur les 5 km ?
Franchement, je n’en sais rien. Je ne cours jamais en me fixant un objectif de distance, je cours plutôt au feeling, généralement plus de 5 km. Mon record de distance est de 14 km en un peu moins d’une heure et demie. Mon parcours préféré est la digue d’Ostende.

Quel a été votre dernier achat en ligne ?
Un nouveau journal intime. Le précédent est complètement rempli.

Quel est votre tube préféré de l’Eurovision ?
La chanson « Euphoria » de la chanteuse suédoise Loreen. Les paroles et le clip sont tout simplement géniaux et ne ressemblent pas du tout à une chanson de l’Eurovision.

Quel est votre rêve ultime ? Qu’aimeriez-vous faire un jour que vous n’avez jamais fait auparavant ?
Faire le tour du monde et goûter aux différentes cultures. Après ses études, mon frère est parti en voyage en Amérique du Sud pendant six mois. Je veux suivre son exemple ! Seulement, je préférerais aller en Asie pour m’y consacrer au yoga, par exemple.

Quel est votre rêve pour le monde en général ?
Que notre humanité prenne davantage conscience de l’importance de préserver et surtout de restaurer la forêt tropicale. En voyant les images des incendies de l’année dernière (qui ont peut-être été allumés), mon cœur s’est brisé et j’ai fait un don. La forêt tropicale est le seul moyen de préserver l’équilibre du climat et de la terre. Alors pourquoi n’en faisons-nous pas davantage pour la protéger ?

Croyez-vous au hasard ?
Après avoir lu les livres d’Abraham Hicks (La Loi de l’Attraction), je crois que nous sommes en partie maîtres de la situation, mais j’ai quand même le sentiment qu’il existe une force qui nous pousse dans certaines directions sans que nous ayons de prise dessus. Certains événements sont tellement bizarres qu’il ne peut s’agir que d’un effet du hasard.

Quel est votre sens le plus développé ?
Aucune idée, mais je peux vous dire lequel l’est le moins : l’odorat. Ce sens ne fonctionne pas du tout chez moi et ce, depuis ma naissance. Ce que nous ignorons ne peut pas nous manquer, mais je suis consciente de passer à côté de certaines sensations. Cette particularité peut aussi s’avérer dangereuse ou entraîner des situations délicates, car je ne peux pas sentir l’odeur du gaz et j’ai besoin d’aide pour choisir un parfum.

Adhérez-vous à certains rituels ? Si oui, lesquels ?
J’essaie de méditer pendant 10 minutes chaque matin pour essayer de développer ma capacité à renoncer aux attentes et à laisser tout venir à moi.

Quelle célébrité souhaiteriez-vous interviewer ?
Keanu Reeves, le personnage principal de la trilogie de science-fiction « The Matrix ». C’est l’acteur le mieux payé de tous les temps, mais il a les pieds sur terre et n’a pas des allures de star. Il se rend au travail en métro et fait don d’une partie de son argent à des œuvres de charité. Il envisage la vie avec beaucoup de recul, contrairement à d’autres stars de Hollywood.

Si vous pouviez revenir dans le passé, quelle époque choisiriez-vous ?
L’Égypte ancienne ! De préférence, je serais une prêtresse qui a le don de communiquer avec les dieux. La mythologie et l’Égypte ancienne m’ont toujours passionnée. J’ai récemment commandé un livre sur l’écriture hiéroglyphique.

Dans quel film ou série télévisée auriez-vous aimé jouer ?
Avatar, le dernier maître de l’air ou La légende de Korra. Quand j’étais petite, je voulais tellement être un maître de l’eau. Eh oui, j’ai essayé plusieurs fois de prendre le contrôle de l’eau dans la piscine.

Quel personnage historique auriez-vous aimé rencontrer ?
Jeanne d’Arc ! La légende veut qu’elle ait entendu des voix de saints et qu’elle ait aussi fait la guerre habillée en homme. Quelle femme forte et intrigante !

Aimez-vous faire la cuisine ou commander vos repas à l’extérieur ?
Depuis 5 ans, je suis végétarienne avec comme motivation principale la protection des animaux et de l’environnement. À l’époque, j’ai participé à un défi qui consistait à ne pas manger de viande pendant 40 jours et, depuis, je ne suis tout simplement plus revenue en arrière. Concrètement, je partage le repas avec mes parents et je mange des substituts de viande.

Supposons que vous vous réveilliez demain et que vous ayez soudain une nouvelle qualité ou compétence, laquelle choisiriez-vous ?
Savoir faire des acrobaties aériennes. J’ai toujours voulu voler dans l’air soutenue par ces rubans. En prime, je deviendrais super souple !

Si vous pouviez être n’importe quel animal, lequel choisiriez-vous ?
Un guépard : ils sont les plus rapides du monde et, en plus, ils sont très impressionnants.

Quel livre pensez-vous que tout le monde devrait lire ?
Fiction : Le meilleur des mondes. Une histoire qui vous fait réfléchir à ce que serait le monde si aucune place n’était laissée au libre arbitre et si la technologie prenait le pas sur le facteur humain.

Non-Fiction : Le guide de survie des hypersensibles empathiques.

Contactez-nous