#ProudConnector Unveiled: Diether Vandenbussche | Legal Recruitment Consultant
< Retour à l'aperçu

#ProudConnector Unveiled: Diether Vandenbussche | Legal Recruitment Consultant

#ProudConnector Unveiled: Dieter Vandenbussche | Legal Recruitment Consultant


Head over to Instagram, to get an exclusive peek behind the scenes of #Diether's week #instagramtakeover #ProudConnector

Quelle est votre fonction au sein de YouConnect ?
Legal Recruiment Consultant depuis le 1er juin 2020.

Quel est votre lieu de travail de prédilection et pourquoi ?
Si j’apprécie tous les lieux de travail de YouConnect, j’ai néanmoins une légère préférence pour l’espace de coworking Fosbury & Sons Albert à Bruxelles. Bien entendu, il est impossible d’y aller pour l’instant, mais je suis impatient d’y retourner. Le fait de travailler dans un espace de coworking crée une dynamique particulière. De temps en temps, on a l’occasion d’engager la conversation avec une personne externe à l’entreprise. L’excellent service traiteur est par ailleurs un atout non négligeable.

À quoi attachez-vous de l’importance au niveau du contact avec les candidats et les clients ?
Je pense qu’il est important de leur inspirer confiance. En tant que recruitment consultant, je fais office d’intermédiaire et je m’efforce d’apporter mon aide aux deux parties. Je ne me borne pas à être le prolongement de mon client ou de mon candidat.

Lorsqu’un candidat ou une candidate n’est pas à l’aise avec l’une ou l’autre étape du processus, je tiens à ce qu’il ou elle m’en informe afin de pouvoir l’aider et lui prodiguer des conseils.

Par ailleurs, je trouve qu’il est important d’adopter une communication franche avec le client. Il est utile de l’inciter à se remettre en question. En tant que legal recruitment consultant, ma tâche ne consiste pas uniquement à présenter de bons candidats. J’apporte également mon aide au client pour l’établissement du profil. En effet, le profil du candidat idéal peut évoluer « en cours de route » au fur et à mesure des informations et des commentaires glanés auprès du client et des candidats.

D’où puisez-vous votre motivation ?
Dans le contact humain. J’aime bien bavarder entre collègues de temps en temps pendant le travail, que le sujet de conversation soit professionnel ou non. L’enthousiasme de mes collègues peut d’ailleurs avoir une influence très positive sur moi. Lorsqu’un entretien avec un candidat se déroule bien, cela me motive énormément.

À quelle caractéristique attachez-vous le plus d’importance chez votre interlocuteur ?
L’honnêteté. J’ai une prédilection pour les interlocuteurs francs, capables d’admettre que tout n’est pas rose. À l’inverse, j’avoue être un peu méfiant lorsque mon interlocuteur présente les choses sous un jour exclusivement positif.

Comment décririez-vous votre pratique des réseaux sociaux ?
J’essaie de limiter leur utilisation, mais je remarque que je ne peux pas vraiment m’en passer. Je préférerais quitter Facebook, mais je trouve que c’est tout de même une belle mine d’informations, surtout en ce qui concerne les événements. Je craindrais de manquer le coche pour bien des choses si j’abandonnais Facebook. Cependant, c’est moins le cas à mesure que les années passent. À terme, je pense totalement délaisser Facebook à moins que ce réseau social ne prenne une autre orientation.

Depuis que je travaille chez YouConnect, LinkedIn est naturellement devenu mon réseau social favori. Lorsque l’on occupe un poste de recrutement, LinkedIn constitue un canal de communication extraordinaire, qui reste pour le moment épargné par le négativisme qui caractérise les autres réseaux sociaux.

Quel est votre sens le plus développé ?
Ma vue. Quand j’entends certaines personnes se plaindre de leurs lentilles ou de leurs lunettes, je remercie le ciel d’avoir une très bonne acuité visuelle et de pouvoir m’en passer.

Avec qui aimeriez-vous échanger votre journée ?
Avec les soigneurs des pandas de Pairi Daiza. Les animaux me fascinent depuis l’enfance et je reste très au fait de tout ce qui concerne la vie animale. Je retourne chaque année à Pairi Daiza. Je trouve ce parc fantastique et les pandas géants en sont l’un des points forts. J’ai du mal à me représenter comment des animaux aussi maladroits peuvent exister.

Quelle est votre saison préférée et pourquoi ?
J’aimerais bien regrouper les journées hivernales en semaine. Je travaille de façon optimale quand il fait bien chaud à l’intérieur. Je dors très bien en hiver, même si j’ai plus de mal à me lever. Quant à mes week-ends, j’aimerais qu’ils soient tous de belles journées estivales où je pourrais déguster un savoureux barbecue, siroter un verre au bar d’été, passer un bon moment dans un festival, etc.

Quel a été votre dernier achat en ligne ?
Un jeans. Cela fait très longtemps que j’évite d’acheter des vêtements en ligne, car je préfère essayer un vêtement avant de l’acheter. Par ailleurs, j’étais refroidi par toutes les complications liées au retour d’articles. Cependant, comme les magasins étaient fermés pendant le confinement et que j’avais urgemment besoin de certains vêtements, j’ai franchi le pas.

Quel est le plus grand défi que vous avez dû relever jusqu’à présent ?
Il y a deux ans, j’ai couru un marathon. Le marathon proprement dit s’est bien passé. J’ai surtout dû faire preuve de beaucoup de persévérance lors de la préparation. Il n’est pas toujours évident d’aller courir trois fois par semaine pendant des mois. J’ai d’ailleurs profité de cette période pour faire une tournée minérale. J’éprouve davantage de fierté concernant la discipline que j’ai mise en place pour préparer le marathon que pour mes performances lors de l’épreuve proprement dite.

Qu’est-ce qui vous dérange ?
Le comportement intolérant, asocial et insensible des personnes sur les réseaux sociaux. À mon sens, les médias mettent souvent le feu aux poudres en publiant des articles aux titres formulés de façon à susciter la polémique. Même des articles sur des sujets a priori positifs donnent l’opportunité aux internautes de cracher leur venin. Le monde politique actuel joue également un rôle négatif à cet égard.

Êtes-vous mélomane ? Si oui, quel est votre morceau préféré, toutes époques confondues ?
Je suis un grand mélomane. J’écoute de la musique plusieurs heures par jour, que ce soit en travaillant, en faisant la cuisine ou le ménage. Je n’ai pas de morceau favori de tous les temps. Mes goûts musicaux sont très diversifiés et j’aime explorer des genres différents. Pour le moment, j’écoute assez souvent Alt-J, Moderat et Bicep, mais d’ici une semaine ou deux, je serai passé à autre chose. Parfois, j’écoute des compilations de DJ. C’est toujours pratique pour découvrir de nouvelles choses.

Quel est votre meilleur moment de la journée ?
Le repas du soir. Je suis un véritable bon vivant et certains jours, j’ai hâte dès le matin de déguster mon dîner. On pourrait dire que je vis pour manger.

Quelle bonne résolution prenez-vous chaque année ?
Faire davantage d’exercice physique. Plus les années passent, plus la lutte contre l’accumulation des kilos s’intensifie et je ne compte pas m’avouer vaincu. En temps normal, je participe à des compétitions de course à pied plusieurs fois par an, mais en raison du coronavirus, j’ai dû y renoncer cette année. Je m’efforce malgré tout d’aller courir tous les jours en période de confinement.

Quelle est votre ville préférée et pourquoi ?
Amsterdam. J’ai vécu toute ma vie à Gand ou dans ses alentours et Amsterdam présente un certain nombre de similitudes. J’aime la mentalité néerlandaise. J’ai le sentiment que les gens y sont plus francs et ouverts. En outre, Amsterdam est une ville très vivante qui offre constamment de nouvelles expériences.

Quel est votre jour préféré de la semaine ?
Le vendredi. Ce jour-là, on sent que l’ambiance au travail est différente lorsque l’on communique avec les collègues, les clients, les candidats, etc. J’ai l’impression que tout le monde est plus détendu et de meilleure humeur, car le week-end approche.

Pour moi, le week-end commence le vendredi soir. J’en profite souvent pour rendre visite à mes parents. Nous savourons ensemble un copieux apéritif accompagné d’un plat de poissons. Le vendredi, c’est le jour du poisson. Après le travail, j’aime passer à la poissonnerie Vishandel De Vis, la meilleure de Gand et des environs, située à deux pas de notre bureau de Gand.

Comment vous faites-vous plaisir ? Quel est votre plaisir coupable ?
Coca-Cola. Je sais parfaitement que les sodas sont très mauvais pour la santé et ne désaltèrent pas efficacement, mais j’adore malgré tout siroter un bon verre de coca accompagné d’une tranche de citron par une chaude journée d’été.

Contactez-nous